Questions fréquemment posées

Philippe François, coupable ou innocent ?

C'est à la justice malgache d'en décider.

Philippe a été condamné en 1ère instance, après un procès entaché d'irrégularités.

Aussitôt après, il s'est pourvu en cassation et, dans l'attente de ce second procès, il bénéficie de la présomption d'innocence et doit donc être considéré comme tel.

Que réclame l'association "Pour un retour de Philippe François" ?

 

Que la santé et l'équilibre de Philippe soient préservés.

Que la date du procès en cassation intervienne le plus rapidement possible.

L'association entend respecter le droit et la justice malgaches mais ne peut se satisfaire d'un délai aussi long avant que se tienne ce second procès.

Quelle sont les conditions de détention de Philippe François ?

Philippe est incarcéré depuis son arrestation à la maison de force de Tsifahy, "l'enfer carcéral" selon Amnesty International.

Après les 5 premiers mois à l'isolement complet, il est maintenant autorisé à faire des "promenades" et de l'exercice physique. Il reçoit - à ses frais - eau et nourriture de l'extérieur et peut communiquer (courrier lu au préalable par les autorités).

Même elles se sont améliorées, ces conditions restent extrêmement dures par rapport aux critères d'humanité que l'on est en droit d'attendre.

Pourquoi n'évoquez-vous pas Paul Maillot ?

Bien qu'issus de la même école (Saint-Cyr), Philippe François et Paul Maillot ne se sont rencontrés pour la 1ère fois qu'en décembre 2020 : leurs histoires sont différentes.

Et leurs projets au moment de l'arrestation, également : Philippe rentrait définitivement en France, Paul Maillot, franco-malgache, était investi dans la vie politique malgache (source : soutenir-paul.com).

L'association "Pour un retour de Philippe François" ne s'exprime qu'au nom de Philippe François et de sa famille.

Philippe François, "barbouze" ?

Une "barbouze" est membre d'une organisation, agissant secrètement pour le compte d'un gouvernement.

L'acte d'accusation de Philippe François n'a jamais fait mention d'une telle appartenance.