Pourvoi rejeté : Philippe définitivement condamné !

La Cour de Cassation de Madagascar a rendu sa décision ce 26 août et a rejeté le pourvoi, confirmant ainsi la condamnation en 1ère instance de Philippe François à 10 ans de travaux forcés.


Violation du droit à l’information au moment de son arrestation, atteinte à la présomption d’innocence par les plus hautes autorités malgaches, pressions morales et physiques, falsification et disparition de preuves au moment du procès … autant de motifs qui auraient dû conduire à l’annulation du 1er jugement.


Et qui auraient dû être portés par la voix des autorités françaises, qui, une fois encore, ont failli dans la défense des droits fondamentaux d’un Français arbitrairement détenu et injustement condamné à l’étranger.


La mission des autorités françaises ne s’arrête pas là : il s’agit maintenant, et plus que jamais, de protéger Philippe François.


Ses conditions de détention nous font craindre le pire pour sa santé et les risques sur sa sécurité se renforcent d’autant plus que la fin de la procédure judiciaire signifiera un moindre intérêt des médias et du grand public.


C’est par la mise en oeuvre rapide de la procédure de transfèrement en France, prévue par la Convention judiciaire de 1973 entre la France et Madagascar, que le gouvernement français peut et doit protéger Philippe François.


Et au regard de la situation de Philippe François, les Français désireux d’investir ou de se rendre à Madagascar pour tourisme doivent s’interroger sur leur sécurité et le respect de leurs droits … mais également sur la capacité des autorités françaises à les protéger.

Association Pour un retour de Philippe François


595 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le dernier appel à cagnotte date de mi-janvier et nous remercions encore tous les participants. Celle-ci a servi aux frais d’avocats et à la défense de la cause de Philippe. Aux honoraires des avocats