Saint-Cyrien, officier, cadre d’entreprise, entrepreneur … et père de famille

Philippe François est né en 1967. Il intègre l'Ecole Spéciale Militaire de Saint Cyr en 1987, promotion Lieutenant Tom Morel. Il fait partie de la garde au drapeau, qui regroupe les meilleurs élèves.

 

A l'issue, il choisit de servir dans l'infanterie des Troupes de Marine.

 

Breveté de l'Ecole de Guerre, il poursuit une brillante carrière d'officier au service de la France, et de 2010 à 2012, commande le Régiment de Marche du Tchad (RMT).

title-1596697944.jpg

source : LinkedIn

Il quitte l'Armée en 2013 pour une carrière de cadre supérieur dans la distribution spécialisée (FNAC) puis la logistique (FM Logistic, XPO).

 

Entrepreneur dans l’âme, il s’installe à Madagascar en janvier 2020, où il occupe la fonction de directeur général de SmartOne (solutions d’Intelligence artificielle) et participe à la création de Tsara First (fonds d’investissement pour le développement économique de Madagascar).

Philippe décide de quitter définitivement Madagascar au printemps 2021 pour rejoindre sa famille en France et poursuivre son activité professionnelle.

Mais Philippe est avant tout un père de famille aimant : Victoire, Constance, Justine, Henri, Jeanne et Pierre-Louis peuvent en témoigner.

Famille.jpg

Philippe avec sa compagne et deux de ses enfants

Pourquoi nous avons confiance en Philippe ?

 

Tous ceux qui le connaissent sont unanimes : les valeurs dont Philippe a toujours fait preuve sont à l’opposé de ce dont on l’accuse, et ses proches - famille, camarades militaires ou civils - en témoignent.

 

Philippe est tout sauf discret : d'une personnalité parfois exubérante, d'un tempérament hâbleur et souvent provoquant, il se plait à susciter le débat et la contradiction, par jeu plus que par conviction. Aucune officine ou puissance de l'ombre ne s'adresserait à lui pour une opération clandestine, car il attire naturellement les regards.

 

Et tous les éléments de l'enquête, rapportés par ses avocats ou par la presse, nous confortent dans la confiance que nous avons en Philippe.