Appel du comité de soutien pour le retour de Philippe François

 

C'est dans l'édition du 4 août de Marianne qu'a été publié l'appel du comité de soutien, présidé par M. Jean-Christophe Rufin, demandant la relaxe de Philippe et appelant le gouvernement français à agir pour son retour auprès des siens.

Vous pouvez également signer la tribune ici

Soutenons Philippe !

Philippe François Madagascar

Depuis le 20/07/2021

de détention

Philippe François est incarcéré à Madagascar depuis le 20 juillet 2021 pour atteinte à la sûreté de l’Etat et tentative d’assassinat du Président Rajoelina.

 

Après un procès où l’accusation n’a jamais pu présenter d’éléments prouvant son implication, et où certaines pièces ont été manipulées, Philippe a été condamné le 17 décembre 2021 à 10 ans de travaux forcés.

Au cours du procès, l'accusation s'est montrée incapable de prouver la réalité d'un complot contre l'Etat malgache, et encore moins, l'implication de Philippe François. Pire encore, aux vices de procédures  se sont ajoutées l'absence de certains témoins, la non présentation de preuves à décharge et la manipulation voire la falsification de pièces (fichiers et messages informatiques effacés).

Le déroulé du procès et la rapidité des délibérations (moins de 2 heures) renforcent le sentiment d'un procès aux objectifs  politiques.

Verdict Procès Apollo21.webp

Le président malgache Andry Rajoelina, lors de la célébration de la fête de l'indépendance à Antananarivo, le 26 juin 2021.

RIJASOLO / AFP

Madagascar a connu en 2021 une situation intérieure particulièrement difficile (crise sanitaire, famine, pénurie d’investissements) aggravée par une corruption massive (149ème rang sur 180 selon le dernier classement de Transparency International), qui fragilise le pouvoir en place.

 

A cela s’ajoutent les difficiles discussions avec la France au sujet des Iles Eparses, dont la souveraineté est revendiquée par Madagascar.

 

A l'issue du procès, les avocats de Philippe ont formé un pourvoi en cassation. La date de ce deuxième procès n'est aujourd'hui pas connue.

Philippe, toujours présumé innocent puisque sa condamnation n'est pas irrévocable, est incarcéré à la maison de force de Tsiafahy, dénoncée par Amnesty International pour l'inhumanité de ses conditions de détention.

Contact

Merci pour votre envoi !